Les normes des équipements de protection individuelle

Accueil / Actualités / Les normes des équipements de protection individuelle

Les normes des équipements de protection individuelle

Parce que l'employeur a pour obligation de créer et utiliser le document unique d'évaluation des risques (DUER) lié à l'activité de chaque salarié de son entreprise, il est nécessaire d'amoindrir ou d'éliminer les risques liés au métier en s'appuyant sur le DUER. Il existe 3 catégories d'EPI en fonction de la dangerosité du métier, la catégorie 3 étant la plus dangereuse avec des normes différentes selon l'effet recherché.

On compte une norme pour la visibilité du vêtement de travail pour signaler la présence de l'utilisateur en toutes circonstances de jour comme de nuit à l'aide de bandes rétro-réfléchissantes, pour les travaux extérieurs ou intérieurs.

Pour les travaux extérieurs ou dans des bâtiments humides ou froids, il existe des vêtements de protection contre les intempéries qui protègent contre la pluie et possèdent un fort degré de respirabilité. Une norme contre le froid pour les EPI détermine le pouvoir d'évacuation de la transpiration du vêtement, la perméabilité à l'air et la protection contre le froid avec différentes notes possibles. À l'inverse du froid, il existe des vêtements résistants aux flammes et aux fortes sources de chaleur ou aux projections de liquide très chaud.

Les soudeurs disposent de vêtements spécifiques avec leur propre norme de protection de projection et de source de chaleur importante pour s'adapter totalement à ce métier comportant des risques très spécifiques.

L'électrostatique et les liquides chimiques possèdent les mêmes normes de protection de la personne afin de réduire les charges électriques lors du contact avec le corps et résister aux attaques de produits chimiques. Pour les personnes travaillant sur les réseaux électriques ou autres, il existe des normes pour les vêtements de protection pour les risques liés aux arcs électriques. Outre les vêtements, il existe aussi des normes pour des parties du corps plus spécifiques comme les genoux avec la norme contre les risques hygroma du genou pour les travailleurs étant souvent à genoux dans leur emploi ou accroupies.


[30/01/2017]

 

Contact